Maudit Ordinateur

Putain d’ordinateur portable de merde! Comme je l’ai dis plusieurs fois dans ce blog j’ai reçu le vieux ordinateur portable de mon père. Comme si je n’avais pas assez de problèmes comme cela, l’ordinateur décide lui aussi de commencer sa crise d’adolescence! Pour la deuxième fois en moins d’une semaine il ne veux pas redémarrer. Vraiment têtu celui-là. Donc voila, avec un peu de chance je pourrais quand même rédiger mes articles aussi régulièrement que auparavant. Je voudrais bien m’en acheter un autre ordinateur portable mais je n’ai pas le droit de retirer de l’argent de mon compte bancaire et c’est là où tout l’argent qui m’a été offert pour mon anniversaire à été versé. Je ne peux non plus demander à mes parents de m’en acheter un car ils paient déjà mon séjour de deux mois en Chine… Donc si vous avez des idées d’ordinateur portable de bonne qualité et à bon prix, laisser moi un commentaire ou envoyez-moi un message :)

ordi.jpg



Le Dimanche Bilan

Je me suis levée à midi aujourd’hui. La fatigue m’a bien emporté. Au moins j’ai bien dormis. Une sacrée journée aujourd’hui! C’était la fête des mères, ont est dimanche, en week-end, fin de semaine, on travaille pas. En gros, rien du tout. J’ai mangé un brunch avec des pancakes mais il n’y avait pas de sirop d’érable. Et oui dans la vie il manque toujours quelque chose. Sinon j’ai fais quatre choses qui ne sont pas trop raprochées de l’ennuit total:
-J’ai offert un superbe colier tibettin à ma maman
-J’ai commandé mes billets d’avion pour aller en Chine cet été
-J’ai découvert une chanteuse à la voie sublime: Leona Lewis
-je me suis entretenue avec Starfish, me rappellant que la vie est criblée de décisions douloureuses
Sinon à par cela je suis toujours aussi Perplexe et confuse. Ma vie est remplie de bonnes chose alors pourquoi ne suis-je pas heureuse? Pourquoi ai-je l’envie de m’enfermer et d’être loins des autres. La seule chose qui me tente vraiment depuis des mois c’est mon retour en Chine. C’est aussi ma seule motivation…



Living For Swimming

Je n’y comprend plus rien. Depuis le début de l’année, la sauvetage m’a beaucoup aidé. Quand je n’allais pas bien il suffisait que je pense à mon entraînement à la fin de la semaine avec Christelle. Tout autour de moi ralentissait. S’arrêtait. Comme des calmants, ça faisait son effet. Au bout d’un certain temps c’est devenu angoissant. Bizarre vous allez me dire, mais c’était le cas. Je passais des semaines infernales. Il fallait absolument que j’aille nager pour me soulager. Et puis ça s’est empiré, dès le lundi matin je me sentais mal comme s’il me fallais des calmants sachant que venais d’en prendre à l’instant. Je m’entraîne seulement une seule fois par semaine le samedi pendant 2h30. Certains disent que c’est assez pour mon âge (17 ans et sept jours), d’autres me disent que c’est trop long. Moi je pense que c’est loin d’être suffisant pour obtenir des résultats satisfaisant au championnats de France.

Je suis partie m’entraîner aujourd’hui avec un noeux dans l’estomac. Ca faisait deux semaines que je n’étais pas retouné à la piscine. Pendant deux trois jours je tremblais, à la limite des spasmes. Je n’en pouvais plus de rester à la ùaison à ne rien faire. Je voulais aller à la piscine de Hautepierre mais elle incendiée la nuit précédente (voir lien)! Que des malheurs. A ma grande surprise j’ai très bien dormis dans la nuit de vendredi à samedi. Je me suis réveillée à temps pour me préparer et je suis partie en vélo à L’entraînement. Je croyais que j’allais faire un malaise sur mon vélo tellement je ne me sentais pas bien, et je sais de quoi je parle. Une fois dans l’eau je me sentais libre. Libre comme l’eau. Libre et pourtant enfermé. Heureusement! Toutes mes pensées, mes peurs et mes craintes sont enfermées quand je nage. Aucune n’a jamais réussit à s’en sortir lorsque je nage. Jamais, jusqu’a aujourd’hui. Les premiers kilomètres m’ont beaucoup soulagés mais pas les suivants. La porte de la prison s’est ouverte. Comment est-ce possible? Le sauvetage a toujours été quelque chose de plus que positif à mon égard et maintenant il n’a plus aucun effet…

image22.jpg



Compte-rendu douloureux

Danger! Danger! Pour mon anniversaire mon beau-père m’a donné son vieux ordinateur portable, mais hier il a eu le malheur de subir quelques désagréments. J’allume mon ordinateur n’a pas réussit à s’allumer et mon beau-père à du tout réinstaller et tout réinitialiser. Quel désastre! Résultat: je n’ai pas pu rédiger mon article du jeudi 22 mai. Certes rien de passionnant ne s’est passé, mais bon un peu comme d’habitude quoi. Donc à la place j’ai regardé un épisonde de D.Hause à la télé. Je ne pouvais pas me coucher trop tard car j’avais cours ce matin à 8h avec deux heures d’allemend et mon conseil de classe dans la matiné. En plus j’ai passé la deuxième partie de mon examen. C’est un examen proposé par l’université de Cambridge qui me sera utile puisque je souhaite finir mes études dans un pays anglophone. Tout cela pour dire que la semaine touche à sa fin et que j’ai passé la moitié de mes épreuves de l’examen.

Même si cela ne s’est pas vu ou si mes articles démontre le contraire, j’ai beaucoup souffert. C’est peu-être ridicule à vos yeux mais pour moi ce fut éprouvant à en mourir. Choisir ma filière pour mon passage en première est difficile et toujours d’actualité, jusqu’au 29 mai d’ailleurs. J’espèrais que le conseil de classe exprimerait un avis défavorable pour mon passage en S pour justement ne pas a avoir le choix. Malheureusement ce n’est pas le cas. Comme seule remarque j’ai eu fortement déconseilé.

Ce qui a le plus marqué ma journée de jeudi est le cours d’anglais. Le professeur (c’est une femme) nous a demandé de faire des minis traveaux de rédaction pour s’entraîner. Lorsque je lui demande de jetter un coup d’oeil à mon devoir, elle me fait une remarque par rapport à ma syntaxe français et ma façon de m’exprimer. C’est à ce moment-là qu’elle me dit qu’elle doute de mes capacités d’écriture en anglais. C’est très dur d’accepter cela, surtout cette année!

Cette année j’ai beaucoup appris à me remettre en question, même un peu trop à mon goût. Presque toutes les catégories de ma courte vie ont dû être remise en question et pas qu’une seule fois: Mes capacités physiques, mes capacités linguistiques (allemand et chinois), mes motivations scientifiques, mon aptitude à m’adapter à des situations diverses et variées… Mais remettre mes capacités d’anglais en question est la goute qui vient juste de faire déborder le vase. J’espère que ce porte-bonheur fera son effet car j’en ai plus que besoins.
porte2.jpg



Fruits du Bonheur

Aujourd’hui était une journée relativement déstressant. Ce matin je me suis levée 9H10 comme tout les mercredi matin car je commence à 10h pour deux heure de français. D’habitude je mets une vingtaine de minutes pour me préparer et je file directement au lycée. Sauf que cette fois-ci je devais passer au marché absolument avant d’aller en cours. Mardi soir ma petite soeur vient me voir et me demande la chose suivante: »Can you make me a salad fruit for my trip tomorrow please? » Elle était tellement chou que je ne puis m’empêcher de lui répondre que je verrais ce que je peux faire avec les fruits que nous avons dans la cuisine. Mais bien sûr le lendemain, en plein cours de chinois, je me rappel que je lui fasse une salade de fruit! J’avais complètement oublié !! J’avais honte, la pauvre sans salade de fruit… Alors voilà ce que j’ai fais: je suis aller au marché le plus vite possible. J’ai acheté deux barquettes de fraises (promotion génial!), un melon vert et deux kiwi. N’ayant pas le temps de rentrer chez moi, je suis allée directement en cours avec mes fruits. Je vous dis pas les jaloux. Donc après mon cours de français je suis rentrée chez moi et j’ai pris mon déjeuné. Ensuite je suis allé rejoindre une petite dizaine d’amis pour se faire un cinéma. Le grand alibi pas super super comme film. Etant seulement en début-milieu d’après-midi, nous somme tous allés sur les quais de Strasbourg où passait toutes les cinq minutes des bateaux remplis de touristes forts gentils. Passer du temps avec des gens que j’apprécie beaucoup pendant toute une journée (ils sont en cours avec moi) cela fait du bien! Mais bon, je sais que je vais reprendre une autre dose d’adrénaline vendredi à cause/grâce, je ne sais pas trop, de mon examen pour Cambridge. C’est la vie, la vrai .

tropicalfruitweb.jpg



Douleur de l’incertitude

Comme on peut le constater dans mon article précédent, j’ai du rendre mon dossier de choix d’orientation aujourd’hui. Du fait que je suis mineur ma maman me la signé la veille au soir, avant même que je ne remplisse mes voeux. Elle a essayé de m’appeler avant que je n’aille en cours ce matin mais je ne me suis aperçu de son coup de téléphone que plus tard dans la journée. C’était pour savoir ce que j’avais mis dans le dossier. De toute manière appel ou pas appel, je n’avais toujours pas rempli le formulaire.La décision était trop dure pour moi.

Je devais rendre mon dossier à 2h30 lors de mon cours de Physique avec mon professeur principal. Je suis arrivée en classe, la feuille à la main, incomplète. La tension montait lentement et progressivement. J’appréhende beaucoup cette décision d’orientation car j’ai l’impression qu’elle trace déjà mon destin, même si je n’y crois pas une seconde. Je peux faire la bonne décision qui me permettra d’avoir une vie plutôt aisé (aucun soucis financier majeur, un logement, un emplois stable et bien rémunéré) ou je peux en faire une mauvaise. J’avais juste le sentiment horrible de signer mon arrêt de mort lorsque j’ai écris à l’encre de ma plume « 1ère S » en voeux 1. Je l’ai rempli à la dernière seconde de la dernière minute. Surement une très mauvaise idée car je stressais tellement que j’en avais envie de vomir. Une douleur subite et incontrôlable me submergea. J’ai demandé d’aller au toilettes pour ne pas craquer devant toute la classe. A partir du mooment où mon professeur a pris ma copie, je regrettais déjà mon choix.

cirachimie.jpg



Choisir mon Inconnue

Je ne peux plus faire semblant. C’est trop dur et même impossible. Je vais mal, je le sais mais le pire c’est que je ne sais pas quoi faire. Je viens d’avoir 17 ans il y a trois jours et je dois faire des décisions qui vont influencer les restant de mes jours. Je sais que tout le monde à du faire le dur choix de choisir son orientation mais je trouve cela absurde. Si je ne m’abuse, l’espérance de vie de la femme est estimée approximativement à 85 ans je ne rappel plus très bien; et nous sommes sensés choisir l’orientation qui touchera nos 68 prochaines années de notre vie ?! Il y en a quelques uns qui ne sont jamais sortis de la crise d’adolescence … Je me trouve face au problème suivant: Bac S (Bac A pour les anciens), Bac ES (Bac C) et avec ou sans l’option OIB option international du bac.

Etant de nature assez confiante, cette années fut un vrai retour à la réalité. Voici la situation: pendant toute l’année j’ai eu des résultats plus que insuffisants en physique-chimie. 9 de moyenne au premier trimestre, 8 au deuxième et 10 au troisième mais péniblement. En maths j’ai 11 de moyenne depuis la début et en Sciences de la Vie et de la Terre j’ai eu 15, 12 et 17 de moyenne. Et oui vous allez probablement me dire que je suis folle d’envisager une première S… mais j’adore la biologie ! Avec 10, 11 et 17 dans les matières principales je sais pas si je suis encore rationnelle dans mon raisonnement. D’un autre côté j’ai de bon résultats en Histoire, en littérature anglaise, en chinois, en allemand. Mis à part le fait que je n’ai pas pris le cours de SES cette année j’ai « le » bon profile pour aller en section ES. De quoi bien me rendre perplexe. Je ne sais vraiment pas quoi faire. De plus je dois rendre mon dossier de voeux d’orientation pour demain!! Ne parlons pas de la section anglais international ou des autres langues…

Le truc c’est que j’ai peur que peut importe la quantité de travail que je fournirai en physiques-chimie, les résultats ne seront pas proportionnels. Travailler c’est pas du tout un soucis au contraire mais si j’ai quand même des résultats catastrophiques ça ne va pas tourner très rond. Et d’un autre côté j’aimerais bien avoir une vie social. C’est à dire avoir le temps de sortir, faire la fête, rencontrer des gens et continuer les compétitions… ce genre de trucs. Moi je ne sais pas ce que je veux de la vie. Mais peut-être est-ce parce que je ne sais pas ce qu’elle a à m’offrir. L’avis de (ex-)Bacheliers, enseignants ou autre est le très (très) bienvenue [...] [c'est un peu hors sujets mais je trouve cela vraiment chou, c'est ma petite soeur qui me l'a écrit après 5mois de CP!]

message.jpg



Une tristesse heureuse

Ces derniers temps ont été rudes pour moi. J’ai l’impression de me séparer de tout ce qui me rattache à mon passer même si ne date pas assez pour vous impressionner mais c’est assez pour me rendre perplexe. Je commence de plus en plus à me rallier à tout ce que je n’aimais, à ceux que je méprisais. Je ne comprend plus rien. Mes amis ne sont plus du tout les mêmes, se sont d’autres personnes. Par exemple l’autre jour je suis aller manger avec eux parce que cela faisait longtemps, vu que je ne mangeais pas à midi avant. On va au magasin pour s’acheter à manger et là je me rends compte que je suis pratiquement la seule à manger !!! J’avais bien les nerfs…

Cela m’a beaucoup agacé pour deux raisons. De un j’avais prévu de manger avec eux. De deux, L’amie qui se souciait toujours de ma santé et celle de Starfish (voir premier article) parce qu’on ne mangeait que très peu. Je me rappel d’une conversation avec elle où elle me disait à quelle point elle méprise (présent!) les anorexies et les personnes qui ont un TCA trouble du comportement alimentaire parce qu’elle ne le considère pas comme une maladie mais plutôt un choix. Tout cela pour dire que maintenant elle mange à peu près une baguette de pain par jour ! Et pour se justifier elle nous rappel sans arrêt que c’est son médecin qui lui a dis que quelques kilos en moins ne lui ferait pas de mal. Mais bon, il y a régime et de l’autre il y a sous-alimentation. En une semaine et demi elle a perdu environ 5kilos. Lorsqu’elle mange sa baguette de pain de la journée elle se permet de dire à Starfish de manger! Faut le faire quand même.

Finalement après un certains temps en train de marcher dans la rue je les perdu de vu et ils ne m’ont pas cherché. Tant mieux d’ailleurs parce que j’ai mangé avec tout plein de gens que je n’avais pas vu depuis la nuit des temps. En plus il faisait trop beau. C’était super. On était à peu près une bonne dizaine à skater la place St Etienne, comique.

Il y a juste quelque chose qui m’inquiète ces derniers jours, c’est que je ne suis pas aussi heureuse que je pensais que je le serai. Je croyais qu’après avoir une certaine période de temps j’accepterai le fait que je dois manger et je serai contente mais la c’est tout l’inverse. Je commence déjà à me sentir mal dans ma peau. Je vois ces filles qui mangent, mangent et mangent encore sans prendre un seul gramme et elles sont toutes fine, sans poignets d’amour. Là j’ai l’impression d’avoir une bouée autour de mon ventre. Maintenant je me sens mal quand je mange avec Starfish. Non pas parce qu’elle ne mange pas mais parce que moi je mange… je me dis qu’il faut pas que je refasse ce que j’ai fais mais d’un autre côté ça me tente tout les jours un peu plus. J’ai trouvé un truc sur un site pro-ana qui dit: « on regrette d’avoir manger mais jamais d’avoir jeun ». Vous me direz pro-ana-ci pro-ana-ça, mais figurez-vous que tout le monde à au moins regrété d’avoir mangé quelque chose. Et tout le monde s’est au moins une fois dis: « pas trop mal » en se regardant dans un miroire sachant que c’est parce qu’il/elle n’avait pas mangé.

Je sais que je ne suis pas en sur-poids. Je sais que je ne suis pas grosse. Je sais que je ne suis pas « moche ». Mais dans ce cas là pourquoi est-ce que je ne suis satisfaite par rapport à mon physique? C’est vrai, beaucoup de gens plutôt envellopé sont très heureux comme ils sont! Peut-être est-ce par rapport à mon mental? Plusieurs personne de mon entourage m’ont déjà dis que cela m’arrivais d’être excessivement intrangigeante ou intolérante. Je ne suis pas une super maniaque de la perfection, do not get me wrong. Je me rends compte de jour en jour que je fais cela avec un peu tout ce qui fait parti de ma vie: mes amis, ma mère, ma famille, mes résultats scolaires, mes performances sportives, mes pricipes et maintenant mon physique. Bien sûr ce ne sont que les domaines où est dirigée mon intrangigence, pas là où je le suis à 100%. Encore heureux!

1000601.jpg



Nourrir peux guérire

C’est bon, Elle sait tout. Tout sur ma façon de me priver et de manger. Elle a tout découvert. Je ne l’ai pas forcément bien caché mais quand même. C’était le 6 mai que tout a commencé. J’ai vu à quel point je l’ai déçu et comment je l’ai effrayé. Elle qui a toujours été là pour moi depuis le jours de ma naissance. Mom. Je ne voulais pas lui dire ce qui se passait vraiment mais de toute manière cela aurait été inutile car elle savait déjà la vérité. Elle me posait des questions et encore des questions mais elle connaissait les réponses. Le lendemain je me réveil souffrante, souffrante de lui avoir fait de la peine. Je descends les escaliers pour prendre mon petit déjeuner pour la rendre heureuse. Là, je la voit à moitié assoupit sur le divan. « Good morning » je lui dis. Elle me répond d’un ton exténué la même chose et rajoute qu »elle n’a pas beaucoup dormit. A cet instant je n’étais plus souffrante mais plutôt mourante. Je m’en voulais « à mort » comme on dit ces jours-ci.

Je n’ai trouvé autre moyen que de me sur-nourrir pour la rassurer. Manger, manger et encore manger. Seulement pour ma maman bien sûre. Je mange plus que lorsque tout se déroulait normalement. J’ai du prendre  quelques kilos depuis le 6 mai, c’est dommage mais c’est la vie. Cela va de soit je veux perdre quelques kilos mais qui ne le veux pas ? Donc pour lui faire plaisir je mange sans compter toujours avec un air naturel presque content. Au début je pensais que je me forçais à apprécier ce que je mangeais et ensuite je me rendais compte que ce n’était pas le cas. Je n’aime pas les calories, les graisses, les sucre mais J’AIME MANGER !!

C’est une révélation. J’ai l’impression de me redécouvrir. J’ai toujours un peu complexé par rapport à mon corp: ma couleur de peau trop claire à mon goût (à cause de mon père car il est blanc comme neige), je préfèrerais ressembler à ma mère qui est noire; ma taille, quelques centimètres en plus sans cette mini scoliose m’arrangerais bien; et mes poignets d’amours. mais ce ne sera jamais assez pour refaire soufrire ma mère en me détruisant. Petite citation de Albert Cohen si je ne me trompe pas: « Manger, c’est penser à soi, c’est aimé vivre ».

moiti.jpg



Mon Entourage

On dit qu’à la période de l’adolescence les jeunes peuvent être instable et font face à des changements assez conséquents. C’est vrai! Une grande partie de mon entourage à entre 14 et 17 ans et je vous assure que ça fait peur. Les personnes qui m’étaient le plus proche ont tellement changées que je ne sais même plus pourquoi on était aussi proche. Les autres, qui n’étaient que de simples amis, me semblent si distant.

Je ne sais que faire. Je ne peux pas et je ne veux pas contrôler leur vie. Je reste perplexe. Comme elle par exemple, celle que je mentionne dans mon article « Ma Vie ». Starfish est le pseudonyme que je lui donne. L’année dernière je savais que si j’avais besoin de parler, elle serai là pour m’écouter même si je ne le faisais jamais. Mais cette année c’est tout autre chose. Je ne la reconnais plus. Je comprends qu’elle a des problèmes aussi mais je ne comprends pas pourquoi elle s’obstine à croire qu’elle est là pour tout les gens qu’elle aime car ce n’est pas vrai. Une ex très bonne amie à moi (et sa meilleure amie) m’a beaucoup blessé. Elle s’amusait avec un mec pour qui j’avais des sentiments et elle le savais car je lui avais dit. En plus elle en aimait un autre, encore plus frustrant… Puis elle me mentait, de tout et de rien. Elle aussi a changé. Elle en avait rien à faire des autres, leurs sentiments la rendait indifférente. Je n’aime pas qui elle est devenue. Quant à Starfish, c’est comme si elle avait choisit entre sa meilleure amie et moi. Pas une seule fois elle a tenté de m’en parler. Elle m’a même sorti l’excuse « Mais si j’étais là, je te demandais comment ça allait mais tu me disais toujours la même chose: ça va. ». Corrigez moi si je me trompe mais il y a une différence entre « Est-ce que ça va? » genre on sais qu’il y a un problème et « Salut, ça va? » façon de parler. Elle ne fait pas la différence apparemment.

Un autre de mes proches est parti. Pour de bon. Il nous tous laissé, toute la bande.Il en avait marre. Je ne lui en veux pas, je comprends ce qu’il a fait car lui aussi les a quitté à cause de ce qu’elles sont devenues. Malgré le fait qu’il avait abandonné ce qu’il appréhendait, c’est bien ce qu’il devenait: un jeune rebelle de la société qui n’a d’objectif dans la vie que de ganbader jusqu’a bout de souffle. On était resté en très bon terme mais sa métamorphose a prit les devants. Maintenant je ne le voit presque plus. C’est dommage, il était celui en qui j’avais le plus d’espoir…

Les autres, ces simples amis, eux non plus je ne les vois plus aussi souvent. A peine apparent. Leur présence dans ma vie ne fait que office d’arrière plan. Ils ne font que combler les trous trous, des trous qui peuvent être très gros de temps à autre. Bien sûre je pourrais me contenter de leur inexistence mais je ne voudrais pas. Ils compte tous à mes yeux. Tous ont un rôle jouer dans ma vie, ni plus ni moins. Naturellement une très grande partie d’entre eux ont changé et cela ne me dérrange pas parce que je les voit rarement et je ne garde d’eux que des bons souvenirs. De ce fait, ils ne peuvent évoluer dans mon estime. Ca m’arrange, à eux aussi d’ailleur.

Si ça se trouve moi aussi j’ai changé. Peut-être même que je suis devenue la personne que je redoutais! Suis-je égocentrique? C’est vrai je ne fais que parler de moi dans ce blog. Suis-je hypocrite? Ce que j’écris dans mon blog peut de gens le savent, ou personne même. Suis-je « egosadique »? Je n’arrive pas à m’épanoïr lorsque je suis heureuse. Suis-je une solitaire? Tout ce que je fais, je le fais mieux seule…

none



12

Introspection des doigts de... |
Océan de rêves |
j'envoie valser |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mariage de Marie-Laure &...
| toute une vie avec....
| MON P'TIT CARNET DE BORD A MÔA